In&fi l'avenir est dans le crédit !

Une prévision de 5 000 à 6 000 nouveaux courtiers dans les 7 ans

Publié le 20/01/2014


Par Pascal Beuvelet, Président fondateur d’In&Fi Crédits

L’activité du courtage de crédits est en plein essor. Les facteurs qui expliquent le développement de notre métier sont multiples et complémentaires :

  • Tout d’abord c’est la poursuite d’une tendance historiquement haussière. Ainsi, en 2013, plus de 25 % des crédits ont été distribués par des courtiers contre 15 % en 2006. C’est une progression régulière de l’ordre de 10% par an, et ce, en dépit d’un marché de l’immobilier quasiment au plus bas.
  • La mise en place effective de la Loi de Régulation Bancaire qui professionnalise définitivement le courtage en apportant de nouvelles protections aux consommateurs. Cette nouvelle donne impacte directement les modalités de sécurité prudentielles de distribution des crédits. Dans ce contexte, les banques confient prioritairement l’intermédiation des crédits à des grands réseaux de courtiers tels In&Fi.
  • Les impositions financières de Bâle III qui conduisent les banques à optimiser leur capitalisation et donc leurs résultats. Cette politique d’économies structurelles se traduit par des contraintes sur l’emploi et l’investissement. Ainsi, l’externalisation progressive des « fronts offices » de crédits immobiliers et des fermetures d’agences. Sur les 38 000 agences bancaires 10% devraient être fermées. A titre d’exemple précurseur, en 2014 BNP PF fermera ses agences CETELEM et le Crédit Agricole 50 agences en Ile de France.
  • Sur le plan métier, les établissements de crédits ne sont plus seuls détenteurs de la compétence en matière de crédits. Ainsi les 38 000 guichets de banque traitent en direct environ 550 000 dossiers soit environ 15 dossiers/an/agence. Ce chiffre est à comparer aux 30/40 dossiers/an réalisés en moyenne par un seul Courtier In&Fi Crédits. La pertinence de nos services est dès lors évidente ; surtout lorsqu’il s’agit de financements techniques tels Ptz+, PAS, prêts conventionnés, prêts action logement…où notre expertise fait la différence.
  • Les nouvelles habitudes de comparaison des consommateurs. Notre offre est globale et packagée comprenant le crédit et l’assurance de prêt. Elle permet à chaque client emprunteur de gagner du temps et de l’argent. En 2013, plus de 40% des emprunteurs ont interrogé un courtier et près de 70 % ont réalisé leur crédit par ce courtier Nous avons presque toujours un meilleur taux que l’emprunteur dans sa propre banque !
  • Enfin, nous disposons du soutien actif et très positif des médias qui recommandent aux emprunteurs de consulter un Courtier et leur banque et de faire une comparaison avant d’arbitrer une solution de financement.

Dans cette configuration, la part de l’intermédiation assurée par les courtiers devrait doubler dans les 7 ans. Il s’agit donc de réaliser près de 360 000 dossiers de crédits contre environ 180 000 actuellement.

Compte tenu que nous exerçons une activité de service où les gains de productivité sont très faibles, l’ensemble du secteur devra recruter et former de 5 000 à 6 000 nouveaux collaborateurs d’ici 2020.

Chez In&Fi Crédits nous sommes déjà en capacités professionnelle et financière pour répondre à la demande. Dans cette perspective, nous avons identifié plus de 600 nouvelles implantations où nous voulons installer un point de vente In&Fi Crédits.

 Revenir aux actualités