In&fi l'avenir est dans le crédit !

Témoignage – Hainaut-Denain (59)

Jean-Baptiste Martin – In&Fi Hainaut-Denain

Quel a été votre parcours professionnel avant d’intégrer le Réseau ?

Essentiellement automobile, mon parcours professionnel a débuté par la découverte du Crédit Automobile au sein équipes de COFICA via son service recouvrement puis les agences commerciales.

jean-baptiste-martin

Après la reprise d’un parcours universitaire et avoir été diplômé Major de l’Ecole supérieure de vente Peugeot, j’ai intégré le groupe familial et son projet d’extension : tout d’abord en tant que commercial puis responsable marketing, directeur de concession et enfin directeur général d’un groupe automobile vendant près de 3000 voitures neuves et plus de 2000 voitures d’occasions par an, en employant près de 200 personnes.

Face à la pression d’investissements financiers colossaux demandés par notre constructeur, nous avons vendu nos affaires en février 2011. J’ai dans la foulée repris un poste de Direction d’une concession automobile dans l’Aisne, avec comme but à terme le développement et la direction d’un second site de Groupe de distribution Automobile.

Le contexte tendu du monde automobile n’a pas permis le développement proposé. Parallèlement, mon contexte familial a accentué ma décision de remonter dans le nord. J’ai quitté mes fonctions sur Soissons fin juin 2012.

Après trois mois de veille m’ayant permis de prendre du recul sur le monde automobile et ses opportunités, j’ai senti qu’il était temps de découvrir de nouveaux horizons sur un secteur géographique connu : le Hainaut, dans un secteur d’activités que j’apprécie : le crédit.

Pourquoi avoir choisi la franchise, et en particulier « In&Fi Crédits » ?

Le choix du modèle sous franchise s’est imposé à moi car dans un métier malgré tout nouveau il s’agissait de gagner du temps en profitant d’outils et méthodes performants.

Restait ensuite à trouver La Franchise avec laquelle ma vision du crédit était en adéquation. Comme souvent dans la vie, ce sont des rencontres qui guident nos choix. En cela les entretiens téléphoniques et la rencontre avec Pascal Beuvelet été déterminants : expertise, partenariat, durée, évolutions…furent les garanties selon moi du bon choix et du judicieux investissement.

Vous venez de terminer votre formation d’intégration au réseau. Qu’avez-vous pensé de ces cinq semaines ?

Denses, ces cinq semaines ont été à la hauteur du discours et des engagements d’In&Fi Crédits. Cette formation est venue consolider mon choix. Elle aura permis, au travers de ces journées, de tisser les contours du métier tant commercialement, techniquement, qu’administrativement.

Quel module vous a semblé indispensable pour appréhender au mieux le métier de courtier ?

Le module RAC (rachat de crédits) par son côté extrêmement exigeant en terme de complétude documentaire et d’examens du projet-du profil client, sans pour autant délaisser l’importance de l’aspect commercial lié aux partenariats et à la prospection, a été selon moi le module essentiel.
Ressortir un module indispensable serait réducteur pour cette formation d’IOBSP. Mais cette semaine RAC, située en troisième semaine, marque l’entrée dans LE VRAI du métier et l’exigence qui nous attend.

Selon vous, avez-vous tous les outils en main pour démarrer votre activité ?

Avec In&Fi Crédits nous avons tous les moyens pour débuter. Cependant, notre « caisse à outils » est bien pleine et il nous faut trouver les bons réflexes pour savoir les maîtriser. Nous avons besoin pour cela du soutien de la franchise.

Les équipes d’In&Fi sont là. Maintenant, charge à nous de savoir s’octroyer des moments pour «  lever la tête du guidon », regarder où nous en sommes et savoir se remettre en ligne si nécessaire.

Interview publiée sur observatoiredelafranchise.fr