In&fi l'avenir est dans le crédit !

Témoignage – Mouvaux-Roubaix (59)

Alexis Volant – In&Fi Crédits Mouvaux-Roubaix

 

En quelques mots, pouvez-vous nous présenter votre parcours professionnel ?

J’ai arrêté rapidement l’école pour entrer dans le monde du travail. J’ai toujours travaillé en tant que commercial, en commençant comme prospecteur en porte à porte dans les produits surgelés. J’ai ensuite eu une opportunité dans la vente d’électroménager auprès des professionnels dans la région de la Bourgogne, pour retourner dans le nord un an plus tard pour un remplacement sur un poste identique. J’ai ensuite eu une expérience de quatre ans à Franfinance en tant que commercial auprès des professionnels pour le financement aux particuliers. C’est à ce moment-là que j’ai découvert le monde du financement et me suis dit que c’était dans cette branche que je voulais évoluer. Ma dernière expérience a été au Crédit Foncier, toujours comme commercial. J’ai eu la chance de participer à leur école de financement et donc de me spécialiser dans le financement immobilier.

Pourquoi avoir choisi le courtage en Crédits, et en particulier In&Fi ?

J’ai découvert la franchise In&Fi lors de mon expérience Crédit Foncier. Ma mission était de former les agences à la nouvelle offre Prêts travaux, ce qui m’a permis d’échanger avec les franchisés et de découvrir le métier et la franchise. Paul-Henri BINAULD de l’agence de Lille m’a communiqué les coordonnées de Pascal BEUVELET que j’ai rapidement contacté. Avec Stacy DEWULF, mon associé, nous nous sommes rendus à Rambouillet pour une rencontre avec l’équipe et pour une présentation de l’enseigne. Nous avons été de suite convaincus.

Vous avez repris l’agence In&Fi de Mouvaux-Roubaix il y a quelques mois. Pourquoi avez-vous fait le choix d’une reprise plutôt que la création d’une agence ?

Lors d’un rendez-vous professionnel avec Paul-Henri BINAULD, j’ai appris qu’il revendait l’agence de Mouvaux car il souhaitait se recentrer sur son agence de Lille. C’était une belle opportunité pour nous car nous souhaitions s’installer sur ce secteur. L’agence existait depuis 2008, nous allions forcément gagner du temps au démarrage de notre activité en reprenant une agence implantée depuis cinq ans plutôt que de commencer à zéro. Autre élément de motivation dans la reprise de l’agence, le franchiseur ne nous demandait pas de droit d’entrée. Nous nous sommes donc mis d’accord sur les conditions de reprise avec Paul-Henri en parallèle avec le franchiseur et nous commencions notre nouveau métier dès le mois de Juin.

Comment cette reprise s’est-elle déroulée ? (travaux, temps, clientèle…)

La reprise s’est bien passée et a été assez sportive… J’ai commencé tout de suite par la formation de cinq semaines à Rambouillet pendant que Stacy s’occupait de la mise en place de l’agence. Il a géré les travaux tout en commençant l’activité en récupérant des dossiers de prêts. Nous avons eu ensuite une semaine en commun fin juin pendant la pause de la formation, ce qui nous a permis de rencontrer les premiers partenaires bancaires pour la mise en place des conventions. Au retour de la formation, nous continuons la mise en place de l’agence. Beaucoup de choses à gérer : notre organisation, les partenariats, les dossiers en cours, RDV clients… Nous commencions réellement à trouver notre rythme en Septembre/Octobre.

La franchise In&Fi a mis en place des tuteurs à la sortie de sa formation. Qu’en pensez-vous ?

Afin de nous aider dans le lancement, la mise en place d’un tuteur est importante. Il permet de nous accompagner dans le lancement de notre activité. Nous nous rencontrons régulièrement afin de faire un point sur notre activité, sur les difficultés rencontrées, sur nos partenariats en cours et à venir… Notre tuteur nous aide également à nous familiariser au logiciel Cifacil, outil indispensable pour le suivi de notre activité. La force du réseau est de bien nous entourer et nous donne la possibilité d’échanger énormément entre franchisés.

A moyen et long terme, comment voyez-vous l’évolution de votre agence ?

Notre activité est pour le moment concentrée sur le regroupement de prêts mais la demande en immobilier reste tout de même importante. Pour nous permettre de traiter plus de dossiers, nous espérons embaucher rapidement une personne en Back Office. Nous pensons également nous entourer d’une équipe commerciale mais nous ne savons pas encore pour quel statut adopter. Pour commencer, le statut de Courtier Crédit Mandataire nous plait bien car nous éviterions d’avoir trop de charges dans l’immédiat. Nos objectifs sont ambitieux et nous souhaitons bien entendu les atteindre.